14 août 2009

Quand on sait se préserver du poison mortel de l'ennui, on se trouve bien plus à son aise dans son château que dans le tumulte de Paris. (Voltaire, Correspondance)

 

Chambord-130809.jpgQuoi qu'en dise Monsieur Voltaire, nous ne nous sommes pas ennuyés en faisant cette route des châteaux de la Loire, et le tumulte de Paris la veille ne nous avait pas à ce point bousculés !!!

<< La journée a commencé par une partie de cache cache avec un sanglier facétieux dans le parc de Chambord, au petit matin encore brumeux... pas moyen de photographier l'animal !  

Cheverny-140809.jpg

 

 

Cheverny a eu pour nous un parfum d'enfance,  le modèle de Moulinsart nous a donné la joie de retrouver Tintin et le Capitaine Haddock... >>

 

 

Chaumont-sur-Loire-140809--2-.jpg

 

 

 

 

 

<< Chaumont sur Loire, de la folie d'une maîtresse royale à la ruine d'une princesse, de Diane de Poitiers à la Princesse de Broglie...

 

 

Blois où jeanne d'Arc fut bénie par l'Archevêque de Reims avant d'aller libérer Orléans, et où j'ai loupé toutes mes photos...  

Amboise-14080--2-.jpg

 

 

 

 

Amboise a enchanté les enfants, non seulement par le château mais deux détails nous ont bien amusés ;

 

 

Amboise-14080--4-.jpg

 

 

 

 

 

des WC publics occupent aujourd'hui le vieux beffroi, si bien que nous en avons fait une expression familiale : "Il va au beffroi" signifie qu'il va où le roi se rend seul et à pieds !

 

 

Amboise-14080.jpg

 

 

 

 

 

 

Et nous avons rencontré un joueur d'orgue de Barbarie phénoménal de drôlerie dans son interprétation de "Tout va très bien, Madame la Marquise" ! Nous n'arrivions plus à partir tant nous riions. (Nous avons dû nous rendre au beffroi !)

 

  

Villandry--les-jardins.jpg

 

 

 

 

Vilandry dont les jardins me font encore rêver...

 

 

 

 Uss-.jpg

 

 

 

 

A Ussé, le Château de la Belle au Bois Dormant, j'ai reçu les baisers de 3 Princes Charmants, empressés de me réveiller pour me réclamer un goûter !

 

 

Langeais.jpg

 

 

Langeais vit les épousailles qui amenèrent la Bretagne au royaume de France en 1491 (Anne de Bretagne et Charles VII)

 

 

 

 

   

Azay-le-rideau.jpg

 

 

 

 Azay le Rideau, ou l'ingratitude d'un roi qui confisqua son domaine à un homme qui avait prêté de l'argent à la reine mère pour payer la rançon de son royal fils... 

  

 

 

Chinon-150809--2-.jpg

 

 

 

 Chinon, où l'on rerouve Jeanne d'Arc et Charles VII :

 

En 1427

, une grande partie de la France est occupée par les Anglais lorsque Charles VII décide de s'installer à Chinon. Il y emménage avec sa cour. C'est là que Jeanne vint le trouver, venant de Lorraine avec une escorte de six hommes. Elle est reçue dans la salle du logis, somptueusement décorée pour l'impressionner. La grande salle est éclairée de 50 torches, 300 gentilshommes en riches costumes sont réunis et le roi se dissimule dans la foule, un courtisan ayant revêtu son habit. Elle le reconnut sans hésitation et qu'elle s'adressa à lui en ces termes:
 Chinon-150809.jpg"Gentil Dauphin, j'ai nom Jehanne la Pucelle : le Roi des Cieux vous mande par moi que vous serez sacré et couronné en la ville de Reims et vous serez le lieutenant du Roi des Cieux qui est le roi de la France. Après beaucoup de questions du roi, Jeanne reprit : « Je te dis de la part de Messire Dieu que tu es vrai héritier de France et fils du roi, et il m’envoie à toi pour te conduire à Reims afin que tu y reçoives ton couronnement et ton sacre, si tu en as la volonté."

 

Chinon-150809--19-.jpg

 

 Cette page d'histoire fascine nos petits gars (Waouh, c'est une fille qui a fait ça !)

Mais cette Nième visite a eu raison de leur endurance et nous renonçons à pousser jusqu'à Saumur, où nous aurions pu voir mon 4ème Prince charmant qui campait dans le coin avec sa Troupe.

 

 

 

L--le-Bouchard-150809--8-.jpgUn crochet à l'Île Bouchard nous permet de renconter Marie qui se penche avec amour sur nos familles et nous apprend à prier. Nous découvrons que sainte Jeanne d'Arc s'y est arrêtée pour confier au Bon Dieu et à Sa tendre mère l'entrevue qu'elle aurait quelques jours plus tard à Chinon. Un aimable libraire qui nous vend des cartes postales nous invite à la célébration de l'Assomption avec Notre Dame de la Prière et nous donne plein d'explications pour s'y rendre. Nous l'écoutons un peu distraitement car nous avons d'autres plans...

 

  

 

 

saintefacetours.jpg

 

 

 

 

 

 

Nous faisons route vers Tours où nous avons prévu notre hébergement, espérant vivre le lendemain l'Eucharistie de l'Assomption à la Chapelle de la Sainte Face. link 

Une déconvenue nous y attend :

les frères sont partis pour une période de vacances et

la Chapelle est F E R M E E !

Zuuuuuuuuuuuuuuut !

 

 

 

 

Marie avait un autre plan pour nous !!!!

C'est ça les vacances, quand on dit au Bon Dieu, "ce sera comme TU  VOUDRAS", forcément, çà ne tombe pas dans l'oreille d'un sourd !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil