Le temps passe trop vite,  c'est mon seul sujet de plainte, car à part les 5 minutes qui me manquent à chaque heure (!) je suis la plus heureuse des femmes.  Petit Loup et Tchatchi poussent à toute allure et progressent de même, ils ont une santé épatante et une joie de vivre constante.

Dans notre petite ville, ou plutôt dans notre quartier , nous avons des voisins géniaux. Au début ils ont trouvé notre démarche sympathique et ils étaient assez curieux ; mais peu à peu les garçons se sont "déluré" car ils sont très remuants et pas forcément obéissants et le voisinage s'est un peu "refroidi" car ces deux "zozios" sont plutôt bruyants et les rappeler à l'ordre quand ils "dépassent les bornes des limites" augmente encore le volume sonore. Il n'y a pas beaucoup d'enfants dans notre quartier, ils passent beaucoup de temps devant la télé ou la PS, forcèment c'est plus calme chez eux... Bref nous ne sommes pas devenus des parias, mais les gens ne nous sourient plus et recherchent moins notre compagnie !

Nous avons aussi retiré Tchatchi de l'école du quartier (soit disant sans problème mais où il a subi quelques gestes violents aggravés par la négligence des instit), et le fait que nous soyons particulièrement exigents sur la qualité de l'encadrement est perçue comme une critique.

Bref,  je crois que notre histoire "spéciale" nous met un peu à part quand même. Peut-être sommes nous devenus plus sensibles, je ne sais pas... Ce qui est sûr c'est que l'adoption fait de nous des gens différents, elle nous change et elle change le regard des autres...

Je considère que c'est une richesse, sans doute fait-elle des jaloux ?

Retour à l'accueil