Souvent on a tendance soit à surestimer la culture du pays d'origine de nos enfants, soit à la rejeter et à la dénigrer. Je crois que dans toute civilisation si évoluée soit elle, il y a des choses excellentes et d'autres plus critiquables. L'Ethiopie a été un très grand empire et il en reste une culture et des caractères magnifiques mais la place de la femme n'y est pas très enviable et les garçons même tous petits sont habitués à certaines pratiques pires que machistes... En voici un exemple tout à fait concret : Quelque semaines après leur arrivée, mes petits bouts d'hommes pensaient que quand ils seraient grands ils pourraient acheter une femme en donnant de l'argent à son père, (ATTENTION je cite texto leurs paroles et c'est plutôt cru) que ce sera bien de mettre leur "outchoulo" dans son "hamse" quand ils voudront et que si elle n'obéit pas elle aura du bâton...
Dans tous leurs récits, leur maman de naissance est très positive parce qu'elle leur donne tout ce qu'ils veulent, elle fait bien à manger etc... Mais elle n'apparaît jamais comme autorité, on ne lui obéit pas, elle ne donne pas d'ordres, elle n'éduque pas, elle parait plus être au service de toute la famille que partenaire éducatif de leur père et de l'école. Ensuite, après la disparition de leurs 2 parents, ils cessent complètement d'être sujets et sont ballottés entre :  
une grand mère qui les "loue" un peu comme ça se faisait chez nous à la campagne (ou même en ville) il y 100 ans comme garçons de ferme en quelque sorte, sauf que Tchatchi avait ~  3 ans et Pti Loup ~ 5 ans, des grands garçons qui les battent,
un "propriétaire" qui les laisse dehors 24H/24,
une tante qui va les placer pour l'adoption
et les mamas de la Petite Maison.

Retour à l'accueil