Aucun problème pendant la première semaine puis des "tests" de l'amour des parents. (L’amour et la nourriture sont très liés pour les jeunes enfants et dans la relation mère-enfant) Nous leur avons donné à volonté (en quantité) PENDANT les repas, avec à chaque fois toutes les catégories de nutriments, ils prennent un peu de tout, reprennent de ce qu'ils préfèrent. Nous sommes restés fermes sur deux principes : 1) ils mangent ce qu'il y a ou rien (je ne vais pas chercher autre chose en me disant qu'ils ne peuvent pas rester sans manger, de toute façon quand ils ont faim, ils savent bien le dire !) 2) je ne leur donne rien en dehors des repas (3 repas principaux et 2 goûters à heures fixes) s'ils réclament je leur dit que le prochain repas est dans N minutes ou heures. S'ils insistent, je détourne leur attention avec une activité ludique ; s'ils piquent une crise, je leur dis que la colère est un sentiment normal mais très fatigant et que je sais qu'ils ont surtout faim d'amour, et s'ils se laissent prendre dans les bras (c'est presque toujours le cas, ils sont très câlins) je les berce en les assurant de mon amour, sinon ils vont seuls dans leur chambre et après avoir ruminé un moment, ils finissent par s'endormir. Au réveil, tout  est oublié ! Ils viennent du Village d'Enfants de ERM et j'ai été frappée par les quantités de nourriture qu'ils ingurgitent là bas, c'est ENORME ! Je pense que vu les parasites intestinaux c'est normal, il faut aussi nourrir les bestioles, alors pour qu'il en reste un peu à nos petits, on double les rations !

 

 

 

Retour à l'accueil