Ce soir dans ton coeur,

je goûte à la douce merveille

du miel que cache l'abeille,

ô douceur sans pareille

des fruits et des fleurs.

Il y a tout cela, et bien au dela,

dans tes mains qui me prennent,

et, pas à pas m'entrainent

vers l'alcôve de tes bras.

Retour à l'accueil