De notre décision d’adopter à l’arrivée de nos petits amours, il s’est écoulé 21 mois, moins de 2 ans : Cela n’a pas été un chemin semé de pétales de roses, mais pas non plus le parcours du combattant que d’aucuns se plaisent à décrire… N’exagérons rien… Les galères existent mais on peut adopter sans ramer comme des fous !

Pour l'enquête, par exemple, on s'attendait à pire.

Après 12 ans d'infertilité, d'examens +/_ humiliants, d'interrogatoires carrément vexants, de pressions familiales et j'en passe...
- les entretiens avec l'éducatrice de l'ASE (une éducatrice parce que elle devait aussi évaluer nos aînés) nous ont paru un rêve de délicatesse et de compréhension humaine.

- la Psychiatre (il parait que nous sommes tombés sur la pire de notre département, qui motivait beaucoup de refus d'agréments) était bien un peu froide, paraissait vouloir nous décourager, mais notre motivation était inoxydable ! Quand nous avons lu son rapport j'en suis restée baba tant il était positif !
- l'agrément est arrivé dans les 9 mois après le début de la procédure (délais normaux dans notre département), il mentionnait "1 ou 2 enfants si fratrie", sans mention d'âge, nos aînés sont assez grands pour nous permettre d'adopter des grands. (Nous demandions 3 enfants de 2 à 7 ans)
- le choix du pays : euh, comment dire, nous n'avons pas "choisi" un pays !
Je m'explique : à peu près au début de notre démarche, nous avons recherché quelle OAA pourrait nous accompagner en partageant nos valeurs si possible et nous avons trouvé ERM.
Manque de chance à ce moment ERM n'était pas agréée dans notre département, nous avons alors pensé à l'Asie, Chine ou Viêt-Nam, l'idée d'accueillir des enfants aux yeux en amande nous séduisait assez (quoique, les fratries en Chine...! mais cela n’a jamais fait tiquer les services sociaux qui nous suivaient !) Nous regardions surtout les pays et les OAA qui réalisaient le plus grand nombre d'adoption, pensant que ça irait plus vite.
Et puis, sur la fin de la période d'agrément, nous attendions le passage en commission, nous avons providentiellement fait la connaissance d'un couple qui vivait la même démarche à peu près au même stade. Ce couple nous dit être très lié au couple référent de ERM dans notre département! Quoi ! ERM dans notre département ! Eh oui ! Dans l'intervalle, un couple adoptant avec ERM est venu s'installer dans la région et a ainsi fait agréer ERM chez nous.
Du coup, on a oublié l'Asie et nous avons foncé avec ERM, donc l'Ethiopie....

Et depuis... PtiLou et Tchatchi sont arrivés, la maison résonne de rires et de cris d'enfants... le bonheur ! Le TGI a prononcé en janvier 2006 l'adoption plénière, le livret de famille est revenu de Nantes en avril, la boucle est bouclée !...

 

Retour à l'accueil