Nos chers petits garçons éthiopiens estiment souvent avoir un esprit "supérieur"  à leurs congénères, et aussi malheureusement ils ont tendance à s'exprimer sans le respect dû à l'autorité représentée par la maîtresse d'école.
Cette fierté est très belle et il ne faut surtout pas qu'ils la perdent, mais leur enseigner que les adultes doivent être écoutés et obéis est indispensable, quoique très délicat.
Quant à sauter une classe, je suis assez partagée... Nos petits avec leur histoire particulière ont une maturité très supérieure à celle de leurs petits camarades, en même temps, malgré leur profond désir d'aller de l'avant, il me parait nécessaire de leur donner le temps de vivre une vraie petite enfance, en suivant les classes petit à petit.
D'un autre côté je sais combien il est frustrant pour un enfant de se sentir aussi peu stimulé et que sachant qu'il faut passer au moins 12 ans dans le système scolaire, il est indispensable qu'il ne soit pas dégoûté dès le début.... L'argument selon lequel il ne parle pas assez bien français (après un an) ne tient absolument pas la route... Il ne fera aucun progrès en français dans une classe où le niveau de langage est faible. On doit tenir compte non tant de son vocabulaire que de l'élaboration de ses phrases.
Il en faut du courage pour tenir bon face au corps enseignant, faire valoir sa position, obtenir  l'on vous dise la vérité sur les résultats des fameux tests pratiqués sur nos enfants.
Pour ma part j'ai renoncé à me battre avec le système (vous avez sans doute lu mes démélés avec le système éducatif
Je ne suis pas Don Quichotte !! Après l'incompréhension rencontrée pour mes deux aînés, j'ai jeté l'éponge.
Je suis très heureuse de suivre le rythme d'apprentissage de mes petiots.
Aujourd'hui Tilou vient de passer au CE2, après avoir fait le programme de CE1 en 5 mois. Tchatchi a fait les deux tiers du programme de CP, je lui ai donné une après-midi libre pour récompenser les progrès de ce matin, il joue tranquillement dans sa chambre...
Je sais que toutes les mamans n'ont pas la liberté de faire ce choix, mais malgré les fatigues et les tensions occasionnelles, le bilan est si positif que je le recommande malgré tout !
Retour à l'accueil