L'adoption est une aventure merveilleuse et qui donne à beaucoup la chance d'être parents de multiples façons. Cependant, nos petits nous arrivent avec un vécu, un passé dont nous ne savons pas tout. Il est illusoire de croire que plus l'enfant est jeune, plus l'adoption sera facilitée. Tout comme il serait illusoire de s'imaginer que lorsque notre enfant est sorti de nos entrailles, nous "maîtrisons" son passé... Aventure merveilleuse donc, mais pas toute rose ! Je pense que plus d'une maman le vit au quotidien : Sur un plan général, nos enfants sont une merveille que la vie nous a accordée.

Mais au jour le jour, que de crises à surmonter... Il y a des soirs où je pleure de soulagement quand mon mari rentre à la maison... En même temps, je réalise les progrès que chacun de nous a fait pour avancer malgré tout. Avec les aînés (de ventre, pas de grosses valises pourrait-on croire) j'ai appris qu'éduquer ce n'est pas que donner amour et tendresse... Cette première expérience m'aide beaucoup, même si l'adoption est un chemin très spécial, je pense que toutes les difficultés rencontrées avec chaque enfant ne lui sont pas imputables. Etre parents, c'est un vrai boulot, héroïque car il nous apprend à nous dépasser et à tenir bon sur une très longue durée. Et à porter mais aussi à déposer les valises, les notres, [eh oui ! notre passé -enfance, vie conjugale...- nous entrave souvent dans notre quotidien de parent], et celles de nos enfants...
 
Savez vous qui a dit :

"Venez à moi vous tous qui ployez sous le fardeau, et moi je vous donnerai le repos. (...) Je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos. Oui, (...) mon fardeau est léger."

???

Retour à l'accueil