Les grands écrivains n'ont jamais été faits pour subir la loi des grammairiens, mais pour imposer la leur.            Paul Claudel

 

 

Souvent les mamans ressemblent à de grasses poules, quelquefois à de grosses dindes, et presque toujours elles gloussent et se rengorgent, remplies d'orgueil devant les exploits de leur progéniture.

Mais parfois, il y a vraiment de quoi être fière !

Vous n'êtes pas convaincus ?

Lisez donc ceci, il s'agit de la dernière oeuvre littéraire de mon Tchatchi (je répète pour ceux qui n'ont pas suivi depuis le début le sens de Tchatchi : ce mot amharique signifie "poussin", et comme notre benjamin est un poussin abyssin bavard comme une pie borgne, sa langue aussi bien pendue que celle d'un, d'un, d'un... (oserais-je ?) dominicain théologien, ce petit nom lui va comme un gant !) 

 

 

Tchatchi a écrit ce texte pour participer à un recueil de contes que sa classe a offert aux élèves de maternelle de son école.

 

"Comment le lion est devenu le roi de la savane

 

Il y a longtemps, le lion n'était pas aimé des animaux de la savane. Tout le monde se moquait de lui car il était tout poilu. Le lion était très triste et honteux d'avoir ce corps poilu.

Un jour le lion se promena dans la savane. Le sol était doux sous ses coussinnets. Tout à coup, il sentit quelque chose de dur sous ses pattes. En une fraction de seconde, un piège se referma sur lui.

Le lion attendit longtemps, la patte bloquée dans le piège que quelqu'un vienne le libérer. Soudain des pas se rapprochèrent. Le lion leva les yeux et vit des hommes. Ces derniers l'emmenèrent dans leur village car leur chef voulait se faire un gros manteau bien chaud pour l'hiver.

Quand ils arrivèrent au village, les hommes se mirent à découper tous les poils du lion. Malheureusement, ils se

narnia_3_voyage_of_the_dawn_treader1a.jpg

 trompèrent dans leur découpage : le lion ne garda de poils que sur la tête et le cou. cela forma une énorme crinière. Le lion était cependant magnifique !

 

Quand il rentra chez lui, tous les animaux l'admirèrent grâce à sa nouvelle crinière qui le rendait si beau. Les girafes, les rhinocéros, les éléphants.... Tous les animaux le choisirent pour devenir le roi de la savane.

Et voilà comment le lion est devenu le roi de la savane."

 

 

 

En lisant et relisant ce fabliau, je lui ai trouvé une certaine similitude avec le parcours de mon Petit Poussin ; une sorte d'autobiographie déguisée en légende... le récit d'une résilience...

 

Retour à l'accueil