Inondation de mon bureau et de ma chambre ! ça m'apprendra à être aussi enragée d'aération (et à sortir faire une longue course en laissant mes velux ouverts !) et à toujours croire qu'il ne va quand même pas pleuvoir alors que le ciel est tout bleu quand je sors !

A peine une demie-heure après que j'eusse quitté mon cher foyer, voilà qu'il se met à tomber des hallebardes.

Zut, je n'ai pris ni parapluie ni imper, tant pis, je ne vais pas fondre.

Mmm........ ! j'ai tout laissé ouvert à la maison ! pour une fois que la température était descendue en dessous de 23°, je voulais en profiter pour rafraîchir les pièces les plus exposées à la canicule.

Je n'ai qu'à téléphoner aux garçons pour que l'un deux aille refermer les baies de ma chambre et de mon bureau.

Pas de chance, personne ne répond, le téléphone doit être déchargé, loin de sa base, ou mes fils en train de disputer un match dans le garage... Flûte !

Bon, ce n'est qu'une averse, ça ne va pas durer ! pensez-vous ! plus de deux heures de flotte bien drue ! M... M... M.... !

Trois heures postérieurement, je rentre enfin, file directement avec une pile de serpillères dans ma suite :

Misère ! Que d'eau, que d'eau !

Un demi seau d'eau et 8 serpillères plus tard, les dégâts semblent circonscrits, rien de bien grave à priori.

Mon PC voudra bien redémarrer ultérieurement... la multiprise sur laquelle est branché tout l'équipement informatique baignait dans 3 cm d'eau mais rien n'a sauté ni grillé... La plupart de mes papiers sont épargnés... 

Dans la chambre l'eau est tombée à 5 cm du bord du lit qui est donc resté sec, bien qu'il prenne un bain de pieds...

Ouf !

Je me gondole car ce qui a le plus souffert c'est l'avis de contravention que mon chéri doit payer ce week-end quand il rentrera ! le papillon est détrempé, et tout gondolé ! encore un drôle de souvenir de vacances !

Et toujours des preuves de l'Amour Infini dont je suis favorisée.

Retour à l'accueil